Recherche avancée
Catalogues >> PSC
Responsable :

Rachel-Marie PRADEILLES-DUVAL
  


Niveau : UnderGraduate

Langue du cours : Français

Période : Hiver & Printemps

Nombre d'heures : 120

Crédits ECTS : 7
PSC371 Projet Scientifique Collectif


Tous les élèves participent, en deuxième année, à un projet scientifique collectif se déroulant sur l’ensemble de l’année scolaire, permettant un travail approfondi des élèves sur un sujet scientifique de leur choix.

Ce projet, sous la responsabilité de la Direction des Etudes, implique l’ensemble de l’École : départements scientifiques, encadrement, fondation.
Les sujets choisis par les élèves peuvent être en liaison soit avec un Laboratoire de l’Ecole, soit avec une entreprise.

Au démarrage du PSC, les élèves n’ont généralement aucune expérience dans le domaine de la recherche scientifique. Ils ont cependant un potentiel qui leur permet une progression importante au cours de l’année :
1. Réalisation d’un travail d’approfondissement scientifique piloté par les élèves eux mêmes, sur un sujet de leur choix, dans une démarche qui doit être créative et collective ;

2. Expérimentation concrète d’un travail en commun sur une durée longue, permettant d’acquérir des bases d’organisation et de découvrir l’importance des relations humaines ;

3. Première expérience de réalisation de projet ;

4. Découverte de la nécessité d’utiliser une méthodologie de travail : définition des objectifs, gestion du temps, suivi de l’avancement des travaux, identification des difficultés (techniques, juridiques…), etc ;

5. Découverte et adaptation dans un cadre collaboratif des relations humaines au sein du groupe : concertation, gestion des comportements, règlement des conflits.

Organisation :

Le projet scientifique est organisé suivant les modalités suivantes :
  • groupe de 6 élèves (à plus ou moins un), constitué par les étudiants eux-mêmes, en faisant preuve d’un esprit de diversification et d’ouverture ;
  • sujet trouvé et construit par les élèves, notamment dans le cadre de thématiques innovantes proposées par les départements ;
  • très large choix des thèmes possibles, mais avec une composante scientifique forte ;
  • support des départements (enseignants et laboratoires) pour aider à formaliser le projet ;
  • suivi mensuel du travail par un tuteur ;
  • rapport écrit limité en volume (30 à 40 pages) ;
  • soutenance orale sur une heure par groupe devant un jury constitué du tuteur, du coordinateur, d’un cadre et d’un membre extérieur.

    Le projet est noté en fonction des critères suivants :
  • qualité de la démarche scientifique ;
  • qualité du travail en équipe ;
  • originalité et pertinence du sujet ;
  • qualité des contacts, information, recherches menées à l’intérieur ou à l’extérieur de
  • analyse des résultats obtenus ;
  • qualité de la présentation écrite et orale.

    L’évaluation est assurée par un jury, présidé par le coordinateur qui rassemble les avis des autres membres (représentant de l’entreprise, tuteur et officier d’encadrement). Les notes sont en principe identiques pour tout le groupe.

    Un prix est attribué aux trois meilleurs projets. Les critères choisis pour l’attribution des prix sont identiques à ceux utilisés pour la notation du PSC.
    Un maximum de 3 sujets (par matière) sera proposé au jury avec une note explicative associée.
    Les groupes sélectionnés devront produire une lettre d’accompagnement à leur dossier.
    La remise des prix aura lieu pendant l’amphi de présentation du PSC de la promotion suivante, qui aura lieu en octobre. Les PSC primés y présenteront leur projet.

    Le jury pour l’attribution des prix est composé de :
  • Un représentant du Conseil Enseignement et Recherche (Président du jury)
  • Un représentant de la presse (écrite ou orale)
  • Un représentant de la Direction des relations industrielles et des partenariats de l’Ecole
  • Un représentant de la Fondation de l’X
  • Un représentant du monde industriel
  • Un représentant d’un organisme de la recherche publique (CEA, CNRS, INRIA…)
  • Un représentant DFHM extérieur à l’Ecole
  • Un coordinateur et un représentant de la DE assureront la fonction d’illustrer le PSC au Jury et de répondre à toutes questions éventuelles.

    Calendrier PSC

    Mai - Juin
  • Amphi de présentation générale

    Septembre
  • Présentation du projet en amphi (DGAE / DFHM / Coordinateurs)
  • Amphi : Remise des prix / Témoignages d'élèves de la promotion précédente

    Octobre
  • Les élèves constituent leur groupe. Ils définissent et finalisent un sujet en liaison avec le coordinateur du domaine choisi. Le coordinateur affecte un tuteur au groupe (prévoir une rencontre avec le coordinateur dès les premiers jours d’octobre).
  • La fiche définissant le sujet du projet, la composition du groupe, le nom du tuteur, quelques lignes de description de méthodologie et de bibliographie, est déposée à la scolarité par les élèves, après signature par le coordinateur concerné.

    Novembre
  • En liaison avec le tuteur, définition des objectifs de la démarche scientifique, du plan de travail et de l’échéancier.
  • Dépôt par les élèves à la scolarité et à leur tuteur d’un court dossier de présentation comprenant une « lettre de mission » décrivant les enjeux et les objectifs du projet, la démarche scientifique, une présentation des acteurs, la répartition des tâches, l’organisation du travail et l’échéancier.

    Novembre – décembre
  • Présentation écrite et orale succincte (de 20 à 30 min discussion comprise) de l’équipe, de son projet, de ses objectifs, de sa démarche scientifique, de son plan de travail devant le coordinateur, le tuteur et l’officier d’encadrement. Définition du livrable intermédiaire.

    Mensuellement
  • Un entretien avec le tuteur faisant pour faire le point sur l’avancement du projet.

    Mai
  • Remise du rapport écrit (30-40 pages maximum). Le rapport est remis par les élèves au coordinateur, au tuteur, au cadre militaire et aux membres du jury extérieurs.

    Juin
  • Soutenance orale (30 min de présentation incluant une brève description de l’organisation de leur travail, suivie de 25 min de questions).

    Organisation du travail
    Elle est totalement laissée à l’initiative des élèves, qui organisent eux-mêmes leur rythme et calendrier de travail. En dehors des temps libres, l’emploi du temps hebdomadaire de chaque élève comprend 4 heures de travail et temps personnel par semaine pendant les heures ouvrables. Le groupe d’élèves est l’acteur et le maître d’œuvre du projet. Il lui appartient de prendre toute initiative et contact pour élaborer et gérer le plan de travail à travers l’ensemble de ses composantes : recherche d’informations et de compétences, bibliographie, mise en place et utilisation de moyens, réalisations pratiques, travail d’analyse et de synthèse, exposé, communication écrite et orale.

    Rôle du coordinateur
    Il aide les élèves à construire leurs sujets. Il valide les sujets relevant de son domaine, et affecte un tuteur pour le suivi du projet, si possible membre ou proche des laboratoires de l’Ecole. Il suit les projets relevant de sa discipline, et préside le jury de soutenance.

    Rôle des tuteurs
    Le projet ne doit pas être piloté par le tuteur, mais par les élèves eux-mêmes. Le tuteur réagit aux demandes des élèves, assure une aide, un conseil, aiguille les élèves vers les sources d’information pertinentes et a une revue d’avancement avec le groupe environ une fois par mois. Il prend connaissance et émet un avis sur le livrable intermédiaire. Il lit et évalue le rapport écrit final, et participe au jury de soutenance.

    Rôle du membre extérieur dans le jury des soutenances
    Ces membres sont issus du monde de l’entreprise, et ont une expérience ou une compétence opérationnelle et de relations humaines en entreprise. Ils apportent au jury un regard transverse, et une expertise en terme de gestion opérationnelle et de relations humaines. Sans avoir nécessairement de compétence particulière sur les sujets techniques couverts, il assure aussi une certaine cohérence entre les jurys de différentes disciplines.

    Rôle de l’encadrement militaire
    Chaque groupe est accompagné par un officier d’encadrement. Ce suivi doit faciliter l’organisation interne de chaque groupe. Les accompagnateurs aident les groupes ou chacun de leurs membres dans la démarche collective et dans leurs relations entre eux, et dans la préparation de leurs présentations.

    Dernière mise à jour : mercredi 12 octobre 2011

  • © Ecole Polytechnique 2014 - Réalisé par Winch Communication