Recherche avancée
Formations >> Economie
Ecole Principale :
École PolytechniqueEP

Ecoles Partenaires :
> EP, Jean-Pierre Ponssard
> ENPC, Emeric Fortin
> AgroParisTech, Jean-Christophe Bureau
> ENSMP, Matthieu Glachant

Partenaires Académiques :
> Université Paris-Ouest Nanterre, Pierre-André Jouvet
> EHESS, Jean-Charles Hourcade
> Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires, Nidhal Ouerfelli

Mots clefs :
Économie, Développement Durable, Énergie, Environnement, Modélisation

Langue du programme : Français

Lieu Formation :
Parcours environnement : Paris (5ème), parcours énergie : Rueil-Malmaison, Saclay Emplacement

Niveau requis :
M1 en économie, en Quantitative Economics and Finance, PA eco-sciences, MASS ou autre discipline proche. Admission directe possible pour les titulaires d'un M1 (60 ECTS) compatible sur accord de la commission d’admission..

Admission :
Admission en ligne basée sur une évaluation des relevés de notes, de la lettre de motivation et de lettres de recommandation.
Session d'hiver (dates limites: 1er mars pour le dépôt, 15 avril pour la confirmation d'acceptation).
Session de printemps (dates limites: 1er mai pour le dépôt, 15 juin pour la confirmation d'acceptation).

Calendrier :
Rentrée:16 septembre 2010
S3 (cours): Octobre - Décembre
S4: 3/01/11 - 18/03/11 (Cours) Mars - Juillet (Stage)

Validation :
Le diplôme est délivré par l'Ecole Polytechnique après validation finale (60 ECTS) par le jury de spécialité et obtention du niveau de langue étrangère requis.

Crédits ECTS : 60

Coût :
Frais de scolarité : 4400 € (M2)/11 000 € (2 ans).
Frais d’inscription : 245 € (+ 198 € de sécurité sociale pour les moins de 28 ans).
Des bourses sont attribuées en nombre très limité. Plus d'infos ici. Par ailleurs, des exonérations partielles ou totales peuvent être accordées aux meilleurs étudiants admis.

Contacts :
Bureau Masters :
christel.cornat[at]polytechnique.fr

Durée : 2 Semestres

Export au format PDF  (version courte)
Export au format PDF  (version longue)
Master
M2 Economie du Developpement Durable de l'Energie et de l'Environnement
Economie
Économie du Développement Durable de l’Énergie et de l’Environnement

Site Principal du Programme :
Contexte : Face à l’importance des défis économiques, énergétiques et environnementaux tels que le changement climatique, la surexploitation de certaines ressources, la sécurité alimentaire, les diverses pollutions, plusieurs écoles de ParisTech, à savoir AgroParisTech, l’Ecole Polytechnique, MINES-ParisTech, Ecole des Ponts-ParisTech, ENSTA-ParisTech se sont alliées avec l’Université Paris Ouest-Nanterre, l’IFP School (Ecole Nationale Supérieure du Pétrole et des Moteurs), l’Institut National des Sciences et Techniques du Nucléaire (INSTN), l’Université de Bourgogne et l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) pour offrir une spécialité de master (M2) commune en Économie du Développement Durable de l’Énergie et de l’Environnement (EDDEE).

Objectifs : Les objectifs de cette spécialité EDDEE sont doubles :
- Mobiliser des domaines de compétences variés (économie, sciences de l’ingénieur, sciences du vivant);
- Acquérir et maîtriser des outils d’analyse requis pour une insertion professionnelle rapide ou pour une poursuite en doctorat.

Contenu : L’année M2 repose sur la validation de six cours fondamentaux obligatoires (2 ECTS chacun), six cours de spécialisation au choix (2 ECTS chacun), de deux cours de formation à la recherche au choix (3 ECTS chacun) et d’un mémoire de recherche. Le mémoire représente 40% du M2, soit 24 ECTS. L’enseignement est complété par deux modules d’ouverture au choix (1,5 ECTS chacun), un module de langue (3 ECTS) et un stage (16 semaines minimum) en France ou à l'étranger. Deux parcours « environnement » et « énergie » sont proposés:

Parcours Energie:
Responsable : Frédéric Lantz. Il privilégie une approche pluridisciplinaire, avec un tronc commun (concepts théoriques indispensables à la compréhension du secteur, des filières et du marché de l’énergie) et deux parcours distincts de spécialisation, l'un de l'INSTN, l'autre de l'IFP).


Compétences acquises : Une large gamme de cours (fondamentaux, méthodologiques, spécialisés et d'ouverture) et l'initiation à la recherche (stage, formation à la recherche) proposés par ce programme permet :
- une réflexion approfondie sur les concepts et enjeux du développement durable comme de ses acteurs (enjeux sociaux, géopolitiques et stratégies);
- une maitrise des outils d'analyse (théorie économique, modélisation, gestion, finance, économétrie, etc.);
- une immersion rapide dans le milieu du développement durable, de l’énergie, et des ressources naturelle;
- une interaction avec des scientifiques.

Débouchés : Les étudiants travaillent ensuite au sein des directions stratégiques, économiques ou orientées « développement durable » de grandes entreprises (environ un tiers des effectifs) dans des secteurs variés tels l'environnement, l'énergie, les matières premières et les ressources naturelles. L'agriculture, les bio-énergies, la forêt, l’alimentation et l’eau sont plus particulièrement visés selon les parcours envisagés.

D'autres, pourront évoluer dans les métiers de l'expertise et du conseil (15 % des effectifs) ou de la finance carbone comme de l'énergie dans les bureaux d'étude ou les cabinets de conseil. On assiste par ailleurs à une demande croissante d’expertise (15-20% des débouchés) de la durabilité et de l’environnement à tous niveaux d'organisation (administrations régionales, les collectivités locales, les groupements professionnels et des organisations non-gouvernementales...) ces dernières années.

Enfin, les étudiants pourront faire le choix d'un programme doctoral (15 % des effectifs). Celui-ci leur permettra de disposer d'un profil, combinant cultures économique et scientifique, de plus en plus recherché dans le domaine des "énergies vertes". Il constituera également la formation idoine pour répondre au manque d'experts français sur ces questions.

Métiers :
- Responsable de projet énergétique : montage et financement;
- Conseiller stratégique et financier au sein d’une entreprise énergétique;
- Ingénieur d’affaires dans une entreprise proposant des services énergétiques intégrés;
- Responsable de la gestion des flux consommés (eau, énergies) dans une entreprise ou une collectivité locale;
- Ingénieur / économiste dans une compagnie du secteur de l’énergie, un bureau d’études, une collectivité locale, une agence gouvernementale ou un organisme international;
- Expert des problèmes environnementaux liés à l’énergie auprès d’institutions nationales ou internationales…

Atouts de la formation : Chaque année, près de 100 étudiants de haut niveau (dont près de 40% d’étrangers) suivent le master EDDEE. Ils bénéficient au sein de cette plateforme de formation unique en France d'une équipe enseignante insérée dans un réseau de recherche international. Cette ouverture leur permet de participer activement à des programmes internationaux (7e Programme Cadre de Recherche Développement en particulier) notamment durant leur stage en entreprise, laboratoire de recherche ou encore dans des organisations internationales (Banque Mondiale, International Food Policy Research Institute, International Institute for Applied Sciences Analysis, Food and Agriculture Organisation, Organisation de Coopération et de Développement Economiques, Programme des Nations Unies pour l’Environnement, etc.)

Dernière mise à jour : mercredi 7 septembre 2005

© Ecole Polytechnique 2014 - Réalisé par Winch Communication